Brèves cyclosport et cyclisme année 2017
21-06-2017  La Mercan'Tour Bonette
La Mercan'Tour Bonette s'annonçait grandiose et personne n'a été déçu dimanche 18 juin. Pour sa 2° édition, cette toute jeune cyclosportive a bénéficié de conditions météorologiques idéales, bien loin du froid et des conditions pluvieuses de l'année dernière.
Côté organisation, la 1° édition était déjà de haute facture aussi bien au niveau de la qualité des ravitaillements (que certaines organisations ont hélas tendance à négliger), que de la sécurité, de la bonne humeur générale ou du repas à l'arrivée.
Tous ces ingrédients étaient toujours présents, avec quelques nouveautés à noter. Tout d'abord, la descente du col de la Cayolle qui n'a pas fait l'objet de chronométrage, pour la sécurité de tous. Il est vrai que cette descente, avec une route souvent étroite, un revêtement pas toujours bon, aurait pu être propice à des prises de risque inconsidérées. Sans chronométrage, nul besoin.
Autre nouveauté, Valberg, lieu d'arrivée du grand parcours, était cette année le lieu pour la remise des prix et repas, à la place de Guillaumes.

Troisième épreuve du Challenge Cyclosportif 06, la Mercan'Tour Bonette se classe dans le top 5 des cyclosportives les plus dures en france, avec un indice de difficulté de 18,5.
Sur la ligne de départ, près de 400 cyclistes étaient présents, avec une proportion notable d'étrangers, environ 25% du peloton. Il est vrai que le défi proposé et les cols au programme ont de quoi attirer les cyclistes au-delà des frontières. Cette cyclosportive mériterait sans nul doute une participation plus conséquente. En tout cas, les absents ont tort, mais ils pourront toujours se rattraper en 2018.

Le départ est donné à Guillaumes, dans la vallée du Haut-Var dans les Alpes-Maritimes, porte d'entrée dans le Parc National du Mercantour. Au programme, 180 km et 4600 m de dénivelé pour le grand parcours et 120 km et 2900 m pour l'autre parcours chronométré.
Dominé par les ruines du château de la reine Jeanne, les cyclistes s'élancent à 7h30 en direction du col de la Cayolle (2326 m). Une ascension longue de 31 km, avec un début plutôt roulant avant que les pourcentages augmentent à partir de Saint-Martin d'Entraunes, Entraunes et Estenc (lieu de la source du Var et dernier hameau de la vallée).

Au sommet donc un tapis de chronométrage permet d'arrêter le temps jusqu'à Barcelonnette. L'occasion est donc belle pour bien profiter du ravitaillement au milieu de la descente, sans stress. Car la journée s'annonce plutôt chaude et les difficultés encore grandes pour le grand parcours.

A Barcelonnette, le parcours de 120 km fait demi-tour pour remonter le col de la Cayolle avant de basculer sur Guillaumes, lieu d'arrivée. Le parcours de 180 km se dirige lui vers Jausiers pour aller défier la cime de la Bonette, 24 km d'ascension à 6,7 %. La montée se fait sous la chaleur et un soleil magnifique. Les paysages sont grandioses. Le lac des Eissaupres est le second lieu de ravitaillement, bienvenu pour se réhydrater avant de faire le tour de la cime de la Bonette, un tour dont ont été privé les participants de la 1° édition. Mais cette année la route est bien ouverte avant de basculer dans la vallée de la Haute-Tinée.
La descente est belle pour rejoindre Saint-Etienne-de-Tinée. Il faut alors affronter un vent défavorable pour rejoindre Saint-Sauveur-sur-Tinée, au pied de la dernière grosse difficulté : le col de la Couillole et ses 16 km d'ascension pour 1168 m de dénivelé.
Heureusement, le soleil a laissé la place à un ciel bien nuageux. La chaleur est donc bien moins perceptible, et ce n'est pas un mal pour se hisser au sommet de ce col.
Le remarquable village de Roubion accueille le dernier ravitaillement à 5 km du sommet. Ca sent bon l'arrivée à ce stade.
Après une petite descente vers Beuil, la remontée finale vers Valberg ne présente pas de difficultés pour finir et aller profiter d'un repas bien mérité.

Au final, 225 cyclosportifs se sont classés sur le grand parcours de 180 km, tandis que seulement 95 cyclistes sont classés sur le parcours de 120 km. La preuve que les longs parcours exigeants ont encore une place dans le paysage cyclosportif français.

Retrouvez le classement de la Valbergane (180 km) et de la Guillaumes-Ubaye (120 km).

Les prochains rendez-vous du Challenge Cyclosportif 06 :
- le 25 juin avec les Cimes du Mercantour Ă  Breil-sur-Roya
- le 1 octobre avec la Mercan'Tour Madone Peille pour clôturer en beauté la saison cyclosportive.


04-06-2017  La Limousine AndrĂ© Dufraisse
La 28° édition de la Limousine André Dufraisse s'est déroulée ce samedi. Avec encore un beau succès à la clé puisqu'environ 1400 cyclistes se sont retrouvés au départ, à Limoges (Haute-Vienne). Il est vrai que cette cyclosportive constitue une des épreuves de références du calendrier cyclosportif hexagonal, tant du point de vue de l'organisation, de la sécurité et de la convivialité. Sans compter le parcours vallonné qui constitue un magnifique terrain de jeu pour pratiquer le vélo.

Comme l'an passé, quatre circuits au choix étaient proposés : la Limousine Challenge (180 km et 2300 m de dénivelé, un parcours hélas non chronométré), la Limousine (159 km et 2010 m de dénivelé), la Haut-Viennoise (129 km et 1890 m) et la Panazolaise (71 km et 930 m).
Les deux parcours les plus longs permettent de visiter le magnifique cadre du lac de Vassivière.

Cette année, Sylvain Chavanel (équipe Direct Energie) était présent, avec aussi ses frères Cyril et Bertrand, sur le parcours de la Limousine. David Moncoutié était lui présent sur le parcours de la Haut-Viennoise.

Retrouvez le classement du parcours de 159 km et de 129 km.


04-06-2017  Granfondo Mont Ventoux
Le Granfondo Mont Ventoux - Beaumes de Venise s'est déroulé ce samedi sous des conditions météorologiques parfaites pour aller défier le Géant de Provence. Avec au menu un parcours de 135 km et près de 3000 mètres de dénivelé ou de 91 km et 2600 m de dénivelé.

Le Mont Ventoux fait toujours recette et plus de 750 cyclistes étaient présents au départ à Beaumes-de-Venise. Et une fois n'est pas coutume, c'est le grand parcours qui a été le plus plébiscité avec 453 cyclosportifs classés tandis que le mediofondo a réuni 312 cyclistes à l'arrivée. Il est vrai que le différentiel de dénivelé entre les deux parcours n'est pas énorme, donc autant prolonger le plaisir dans la vallée du Toulourenc.

Au départ, message de sécurité appuyé de l'organisateur pour rappeler à chacun sa vulnérabilité sur la route et le respect nécessaire du code de la route. Ce message faisait notamment suite au grave accident qui s'est déroulé 2 semaines auparavant au Challenge Vercors, mais aussi aux comportements irresponsables qu'il n'est pas rare d'observer sur ce genre d'épreuve. Même si parfois, les cyclistes ne sont pas les seuls responsables, les automobilistes étant parfois en cause. Mais ne forçons pas le destin.

Avant de commencer la montée par Malaucène avec 21 km d'ascension et 1600 mètres de dénivelé, les jambes ont pu largement s'échauffer voir surchauffer pendant une vingtaine de kilomètres, avec la montée vers Suzette via Lafare et La Roque Alric puis le col de la Chaîne. Avec en toile de fond le magnifique paysage des Dentelles de Montmirail.
Cet apéritif permet déjà d'approcher les 500 mètres de dénivelé au pied du Mont Ventoux.

Pendant la montée du Ventoux, il y a toujours des curiosités à voir. Comme ces voitures en bois, modèle réduit, qui avancent à la force de la pédale.
Le Mont Serein est toujours un lieu attendu, car c'est le premier ravito (pour ceux qui prennent le temps de s'arrĂŞter) et il annonce la fin des pourcentages les plus raides.
Descente ensuite vers le Chalet Reynard. Bonne nouvelle, le mistral n'est pas au rendez-vous, donc aucun danger dans la descente si ce n'est de rester sur sa voie de circulation. Bifurcation des parcours au Chalet Reynard avec le mediofondo qui descend directement sur Bedoin. Pour le Granfondo, direction Sault, Aurel et la vallée du Toulourenc avec Savoillan, Brantes sur les hauteurs et Saint-Léger-du-Ventoux.
C'est roulant, très roulant depuis le sommet du Ventoux jusqu'à Saint-Léger-du-Ventoux, lieu du second ravitaillement, juste avant que les côtes reviennent à l'honneur. Mais le vent est plutôt défavorable, donc il vaut mieux avancer en peloton. Les cyclistes esseulés s'en aperçoivent d'ailleurs car ils finissent par se faire rattraper.

Veaux et ses environs marquent le début des montagnes russes. Pas de grosses difficultés mais un profil plutôt usant en fin de parcours avant d'arriver à Malaucène.
Ne reste plus qu'alors à gravir le col de la Chaîne, avant de basculer vers Beaumes-de-Venise.

Côté Granfondo, Antonio Garnero l'emporte en 4h07 devant Geoffrey Lucat et Jérémie Millereau. Chez les femmes, Magdalena de Saint-Jean devance Victoria Collins et Karen Pepper.

Sur le Mediofondo, la victoire revient Ă  Pascal Manderon devant Ludovic Colomb et Nicolas Agniel. Chez les femmes, Betty Kals devance Nicoletta Giannecchini et Silvia Rodriguez-Donaire.

Retrouvez les résultats du Granfondo et du Mediofondo.

Prochain rendez-vous pour le Grand Trophée le week-end prochain à Luxueil-les-Bains en Haute-Saône avec les 3 Ballons et une arrivée à la Planche des Belles Filles.

Pour les mordus du Ventoux, rendez-vous le 25 juin à Vaison-la-Romaine pour le GFNY Mont Ventoux (130 km et 3600 m de dénivelé).
Ou aussi pour le projet "je roule sein-glé" avec le défi d'enchaîner en 3 jours 13 ascensions du Mont Ventoux, soit 594 kilomètres et 19220 m de dénivelé, lors de la première semaine d'août. Avec l'objectif de trouver des sponsors à hauteur de 1 euro par mètre de dénivelé gravi, pour lutter contre le cancer du sein. Le 3° jour, pour les 3 dernières ascensions, tous les cyclistes sont invité à venir se joindre à Patrick Dumont qui lance ce projet.


22-05-2017  Les Boucles du Verdon
Groc couac pour la 19° édition des Boucles du Verdon. L'épreuve se déroulait cette année au départ de Gréoux-les-Bains, dans les Alpes-de-Haute-Provence, avec au choix un parcours de 177 km ou de 90 km.
Enfin c'est ce que tout le monde pensait au départ. Car à force de faire des boucles, de passer et rapasser aux mêmes endroits, certains signaleurs ont du y prendre leur latin lors du briefing. Et c'est donc une boucle supplémentaire de près de 15 km que la majorité des cyclistes ont eu l'occasion de faire. C'est vrai qu'Esparron-de-Verdon est un joli village et le lac d'Esparron est magnifique. Mais comme il était prévu de visiter ces paysages au retour, ce n'était pas la peine de faire du rab peu après le départ.

Le grand parcours affichait donc au compteur à l'arrivée 192 km pour 3300 mètres de dénivelé. Une belle distance et un beau défi, comme trop peu de cyclosportives en proposent maintenant malheureusement. Avec au programme plusieurs portions roulantes, mais surtout une succession de côtes, un profil très usant au fil des kilomètres.
A partir de Moustiers-Sainte-Marie, la montée vers La Palud-sur-Verdon offre un panorama exceptionnel sur le lac de Sainte-Croix et des points de vue à couper le souffle sur les gorges du Verdon.
La montée vers le belvédère du Tilleul apparaît ensuite interminable avec de très longues lignes droites et des pourcentages conséquents. La ravitaillement au sommet est le bienvenu, surtout que le soleil est bien généreux. Un tapis de contrôle de passage des cyclosportifs n'aurait aussi pas été de trop. Car l'absence totale de contrôle sur un circuit où l'on passe et repasse peut être une tentation pour certains de prendre des raccourcis. Mais qu'importe, la majorité des cyclistes est là pour se faire plaisir et se mesurer à soi-même.

Côté ravitaillement, c'est plutôt le strict minimum qui est au rendez-vous. Un peu plus de choix pour le ravitaillement liquide (seulement de l'eau, voir sirop de menthe quand il en reste) et solide ne serait pas du luxe, en particulier sur le grand parcours particulièrement exigeant. Et le positionnement du dernier ravitaillement à seulement 10 km de l'arrivée est étonnant. Un ravitaillement à Riez par exemple aurait été bien plus judicieux.

Le point positif de cette cyclosportive, outre les magnifiques paysages de Haute-Provence, c'est aussi la sécurité avec des signaleurs bien présents à tous les carrefours.

Côté participation, plus de 500 cyclistes ont participé aux Boucles du Verdon, avec un large plébiscite pour le petit parcours : 112 cyclosportifs classés sur le grand parcours et 385 cyclistes sur le petit parcours.
A noter la présence de Julien El Fares, Rémy Di Gregorio ou encore de Jeannie Longo.

Retrouver le classement du grand parcours des Boucles du Verdon et du petit parcours.


16-05-2017  La Vençoise
La Vençoise a connu un beau succès, avec une participation en nette hausse. Plus de 400 cyclosportifs se sont en effet rassemblés à Vence.
La qualité de l'organisation, la bonne météo et la beauté des parcours y sont sans doute pour beaucoup. Mais le lancement cette année du Challenge Cyclosportif 06 au sein de ce beau département des Alpes-Maritimes n'y est aussi peut être pas étranger. La Vençoise constituait en effet le tout premier rendez-vous de ce nouveau challenge cyclosportif qui regroupe 5 épreuves. Avec l'obligation de participer à au moins quatre épreuves pour être classé dans ce challenge.

Côté parcours, pas de surprise, avec les mêmes parcours reconduits : 150 km et 2800 m de dénivelé out 105 km et 2300 m de dénivelé.

Le col de Vence (963 m) permet d'entrer tout de suite dans le vif du sujet avec près de 10 km d'ascension, avant de descendre vers Coursegoules et de rejoindre Cipières.
La montée vers le col de l'Ecre (1118 m) via Gourdon constituait la seconde difficulté majeure du parcours.
Avant de rejoindre le plateau de Caussols puis le col de la Sine (1108 m) et le col de Castellaras (1248 m), dernière difficulté avant d'atteindre les "Quatre Chemins", lieu de ravitaillement et de séparation des deux parcours.
Nous sommes alors au coeur de la nature, dans le Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur. Magnifique !

Les cyclosportifs du parcours de 150 km doivent alors affronter une longue portion vent de face vers Valderoure, pour faire une boucle via Saint-Auban. Le col de Bleine, toit de la Vençoise à 1439 mètres d'altitude permet de tester les forces restantes avant une longue portion roulante et descendantes vers Gréolières.
La remontée vers Coursegoules n'est pas très pentue mais se caractérise par une longueur qui pour certains paraît bien grande.

Sur le parcours de 150 km, la victoire revient à Stefano Sala devant David Polveroni et Cédrick Dubois. Chez les dames, Laurence Reviglio devance Charlène Camin et Mylène Legrand.
Sur le parcours de 105 km, Marcel Carvalho l'emporte devant Jean-Philippe Valenti et Nicolas Agniel. Du cĂ´te des femmes, Silva ALLARIA OLIVIERI devance BĂ©atrice RICHARD et Karine Temporelli.

Retrouvez le classement du parcours de 150 km et du parcours de 105 km.

Prochain rendez-vous pour le Challenge Cyclosportif 06 le 28 mai avec une nouvelle épreuve à Saint-Martin-de-Vésubie, avec La Mercan’Tour Café du Cycliste Turini.


02-05-2017  La Provençale Sainte-Victoire  La Provençale Sainte-Victoire a connu pour sa 5° Ă©dition encore un beau succès avec environ 1200 cyclistes cl...suite
10-04-2017  Granfondo Gassin Golfe de Saint-Tropez  La Granfondo Gassin Golfe de Saint-Tropez a ouvert une nouvelle saison du Grand TrophĂ©e ce dimanche 9 avril. Une...suite
05-04-2017  Challenge Cyclosportif 06  Le dĂ©partement des Alpes-Maritimes dispose dĂ©sormais de son challenge : le challenge cyclosportif 06.

Pou
...suite
02-04-2017  HĂ©raultaise Roger Pingeon  L'HĂ©raultaise cyclosportive Roger Pingeon s'est dĂ©roulĂ©e ce dimanche 2 avril. Il s'agissait de la seconde Ă©pr...suite
19-03-2017  La Corima DrĂ´me Provençale  La Corima DrĂ´me Provençale constitue une des Ă©preuves cyclosportives majeures en dĂ©but de saison, et lance vĂ©ritabl...suite
17-03-2017  L'Alsacienne  L'Alsacienne, nouvelle cyclosportive en 2016, poursuit son aventure en 2017. Une vraie belle cyclosportif avec des parco...suite
08-03-2017  24 heures vĂ©lo au circuit Paul Ricard  Le circuit Paul Ricard dans le Var accueillera pour la 3° fois une Ă©preuve d'endurance de vĂ©lo. Un circuit Ă  parcour...suite
04-03-2017  Immortelle Cyclo  Si les Alpes possèdent une Ă©preuve Ă  but humanitaire hors norme avec le DĂ©fi des Fondus de l'Ubaye, les PyrĂ©nĂ©es p...suite
25-02-2017  DĂ©fi des fondus de l'Ubaye  Le DĂ©fis des Fondus de l'Ubaye se dĂ©roulera le samedi 24 juin 2017, pour la 15° Ă©dition de cette Ă©preuve qui rĂ©col...suite
17-02-2017  La Louis Caput  L'Ă©dition 2017 de la Louis Caput sera placĂ©e sous le signe du changement. Ce brevet de randonneur UFOLEP consti...suite
16-02-2017  La Risoul Queyras  Si l'Ă©dition 2016 de la Risoul Queyras Ă©tait placĂ©e sur les traces du Giro d'Italie, l'Ă©dition 2017 partira sur les ...suite
15-02-2017  La VĂ©lotoise  La 17° Ă©dition de la VĂ©lotoise se dĂ©roulera le dimanche 6 aoĂ»t 2017.
Au départ de Figeac (Lot), 4 no
...suite
01-01-2017  Bonne AnnĂ©e 2017  L'Ă©quipe de Velo-Cyclosport.com vous souhaite une bonne et heureuse annĂ©e 2017, qu'elle soit notamment riche en Ă©moti...suite

Actualités     2017     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009



Connecté en tant que
Invité