18-07-2018  Granfondo Serre Chevalier

Le Granfondo Serre Chevalier a connu sa 21° édition ce dimanche 15 juillet. Avec une formule revisitée, puisque l'étalement de la cyclosportive sur 2 jours depuis quelques années refait place à une épreuve où tous les parcours sont concentrés sur la même journée.
Avec au programme cette année un parcours Granfondo de 152 km et 3500 de de dénivelé, un parcours mediofondo de 104 km et un parcours cortofondo de 80 km. Enfin, c'est ce qui était prévu. Mais les concurrents venant retirer leur dossard et inscrits sur le parcours mediofondo ont eu la désagréable surprise d'apprendre que le parcours mediofondo était supprimé suite à des travaux côté italien. Avec pour conséquence le choix entre le parcours granfondo, raccourci d'une dizaine de kilomètres ou le petit parcours. Dommage qu'à l'époque des réseaux sociaux, aucune communication n'ait été faite (ou au minimum un avertissement sur le site web de l'épreuve).
La vallée de la Clarée et le col de l'Echelle ont été escamotés et remplacés par le col de Montgenèvre pour basculer en Italie.

Le départ s'effectue à 8h35, horaire un peu tardif pour une cyclo de montagne. Heureusement, il n'y a pas de grosse chaleur annoncée et la crainte au départ est plutôt sur un risque d'averse.
Départ neutralisé à Chantemerle, commune de Saint-Chaffrey, jusqu'à Briançon. Un départ à allure très réduite, avec comme toujours dans ce cas une grande vigilance qui s'impose du fait des cyclistes qui remontent de l'arrière, roulent sur les bas côtés ou sur les trottoirs, sans compter la route qui s'élargit puis se retrécit, créant ainsi des à-coups. Il est vrai qu'il n'y a pas vraiment de difficultés pour s'exprimer après la départ réel, ce qui se comprend tout à fait...

Départ réel lancé du Champ de Mars de Briançon, direction donc le col de Montgenèvre (1854 m), avant une magnifique descente jusqu'à Cesana.
Le petit parcours bifurque alors vers Sestrières avant de revenir à Cesana pour monter à nouveau le col de Montgenèvre, côté italien cette fois-ci.
Quant au parcours Granfondo, il prend la direction de Oulx puis de Susa, avec une longue portion très roulante. Pour aller atteindre le nouveau défi du Granfondo Serre Chevalier, le Colle delle Finestre (2176 m), avec ses 19 km à 9,2% de moyenne. Sur les traces du Giro 2018. Sur la première partie du col, les lacets à travers la forêt s'enchainent et se succèdent à un rythme impressionnant. Pour les 8 derniers kilomètres, adieu le bitume et c'est une piste qui attend les cyclosportifs. Globalement, la piste est en assez bon état. Dans certains virages, il faut toutefois bien viser, car la terre non tassée avec de gros cailloux peut rendre facile un dérapage.
Au sommet, la vue est grandiose et un ravitaillement permet de contempler et prendre quelques forces avant la descente jusqu'à Pourrieres. Non nous ne sommes pas dans ce charmant village de la Provence Verte mais bien en Italie.

Suit alors la montée vers le col de Sestrière (2035 m). Une montée sans gros pourcentages, plutôt roulante et avec un soleil dorénavant bien présent.
Une belle descente permet alors de revenir à Cesana Torinese avant de remonter le col de Montgenèvre. La chaleur commence à être bien présente. Le long passage sous le tunnel permet de se rafraîchir, mais ce passage n'est de loin pas le plus agréable ni le plus sécurisant...
A Montgenèvre, il ne reste alors plus qu'à basculer vers Briançon avant de rallier Chantemerle.

La traditionnelle paëlla est servie à l'arrivée, devant un écran géant qui retransmet le Tour. En attendant la finale de la coupe du monde sur la place du téléphérique de Chantemerle.

Côté participation, à noter une nombre similaire de cyclistes sur les 2 parcours : 260 cyclosportifs classés sur le parcours Granfondo et 259 cyclistes sur le petit parcours.

Retrouvez le classement du parcours Granfondo et du petit parcours.





    


Actualités     2017     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009