05-06-2016  Granfondo Mont Ventoux

Le Granfondo Mont Ventoux - Beaumes de Venise affichait cette année son parcours mythique, le plus difficile, qui revient à l'affiche tous les 2 ans. 170 km avec près de 4000 m de dénivelé pour le grand parcours et 103 km avec 2700 m de dénivelé.

La météo était quasiment parfaite pour une belle journée de vélo, sans chaleur excessive. Les pluies de la nuit s'étaient arrêtées à temps, rendant les routes un peu humide et favorisant les crevaisons ça et là. Si quelques gouttes de pluie ont refait leur apparition en début d'après-midi, rien de bien méchant, les rayons du soleil accompagnant ces quelques ondées.

Au départ de Beaumes-de-Venise, un parcours plutôt roulant émaillé de quelques bosses permet de s'échauffer jusqu'à Bédoin pendant une vingtaine de kilomètres avant d'aller se mesurer au Géant de Provence.
Une ascension de 21,5 km avec 1610 m de dénivelé par le versant le plus redouté. Le célèbre virage de Saint-Estève marque le véritable début des hostilités, pendant une dizaine de kilomètres jusqu'au Chalet Reynard. La pente s'adoucit ensuite quelque peu, et les températures chutent en traversant la Casse Déserte. Les nuages ne sont pas loin et le panorama est malheureusement plutôt bouché.
Descente ensuite vers Malaucène où un ravitaillement permet de reconstituer ses réserves énergétiques déjà bien sollicitées.
Puis direction Veaux qui marque la bifurcation des deux parcours. Le grand parcours continue alors jusqu'au sommet du col de Veaux avant de basculer vers Saint-Léger-du-Ventoux.
Le parcours devient alors roulant dans la vallée du Toulourenc, en passant à côté de Brantes et de Savoillan.
La remontée vers Aurel remet les ascensions à l'honneur, avant d'atteindre Sault, et d'effectuer une deuxième ascension du Mont Ventoux, jusqu'au Chalet Reynard.
Si les températures sont plutôt fraiches dans la descente sur Bédoin, c'est ensuite plutôt la chaleur qui accompagne la fin de parcours. Les dentelles de Montmirail offrent un magnifique paysage en fin de parcours.

Au total, près de 800 cyclosportifs sont classés sur les deux parcours. A noter que chacun a eu droit au moment du retrait des dossards à une bouteille de vin biologique (de l'Appellation Ventoux Contrôlée), autre tradition du Granfondo Mont Ventoux.

Sur le parcours de 170 km, c'est Stefano Sala qui l'emporte devant Kenny Nijssen et David Polveroni. Du côté des femmes, Marie Dessart devance Martina Sans Salgot et Laurence Reviglio.

Sur le parcours de 103 km, la victoire revient à Brice Aerts devant Dorian Lopez et Ludovic Colomb. Chez les féminines, c'est cette fois-ci un podium 100% tricolore avec Marion Bessone devant Karine Temporelli et Elisabeth Petit.

Retrouvez le classement du Granfondo Mont Ventoux et de Mediofondo Mont Ventoux.

Pour les adeptes du Mont Ventoux, le prochain rendez-vous est fixé le 26 juin avec le GFNY Mont Ventoux au départ de Vaison-la-Romaine.

Pour le Grand Trophée, prochain rendez-vous le 11 juin avec les Trois Ballons et un magnifique parcours granfondo de 213 km, au départ de Luxeuil-les-Bains.



    


Actualités     2017     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009