07-09-2015  L'Alpigap

L'Alpigap approche de son 20° anniversaire, puisqu'en ce dimanche 6 septembre il s'agissait de la 19° édition. L'épreuve a une nouvelle fois été largement baignée par le soleil, permettant d'apprévier pleinement les somptueux paysages des Hautes-Alpes. Le vent, heureusement beaucoup moins présent que le veille, contribuait à diminuer notablement la température ressentie, permettant ainsi d'éviter tout coup de chaleur et de rouler sous une bonne température.

Cette cyclosportive a rassemblé un peu plus de 450 cyclistes, avec un choix un beau parcours de 130 km et 3000 mètres de dénivelé, un parcours de 105 km (2400 m) ou un circuit de 75 km, dans les paysages du Gapençais et du Champsaur, avec en toile de fond le Dévoluy.
Le grand parcours de 130 km a connu une participation en forte baisse puisque moins de 100 cyclosportifs se sont classés sur la distance (97 exactement), alors que ce parcours avait rassemblé 125 cyclosportifs l'année dernière. Le report des concurrents s'est fait sur le parcours de 105 km, ce qui est malheureusement une grosse tendance de fond sur l'ensemble des cyclosportives en France, pour des raisons diverses (entrainement insuffisant, volonté de faire une moyenne plus flatteuse ou une "bonne place",...).

L'Alpigap était aussi la finale du challenge des Hautes-Alpes qui comportait également la Serre Che-Luc Alphand et la Risoul Queyras.

Le parcours, identique à l'année dernière, partait vers le col de la Sentinelle puis le col Lebraut, permettant d'admirer le magnifique lac de Serre-Ponçon.
Le descente vers Chorges, ancien chef-lieu des Hautes-Alpes à la Révolution, permet de souffler un peu avant de se diriger vers le difficile col de Moissière (1571 m), point culminant de l'Alpigap, et des passages dépassant allègrement les 10%.
La longue descente vers Ancelle et Pont-du-Fossé est alors appréciée avant d'affronter la dernière moitié du parcours. La côte de la Vilette était la dernière véritable difficulté du parcours de 105 km (le col de Manse étant très roulant), avant la longue descente qui plonge sur Gap. Pour le parcours de 130 km, une boucle supplémentaire permet d'aller vers Saint-Bonnet-en-Champsaur, puis de monter la côte de Chaillolet (1510 m) vers Saint-Michel de Chaillol, une montée avec d'interminables lignes droites.

A l'arrivée, l'hôtel restaurant Pavillon Carina offre, comme il est de tradition sur cette cyclosportive, une douche dans une chambre de l'hôtel et un repas dans le restaurant.

Sur le parcours de 130 km, Stefano SALA (System Cars Kuota) l'emporte à plus de 32 km/h de moyenne devant Michel ROUX (Team Scott Vélo 101 Risoul) et Jean-Francis PESSEY (Team Scott VC Grand Bornand). Du côté des dames, Géraldine BAU (OCA FSGT) devance Céline SCHULLER (VCFVB) et Mylène LEGRAND (Team Cyclo).
Sur le parcours de 105 km, la victoire revient à Arnold REIFLER devant Jérémy BRUNELLO et Romain FIARD. Chez les féminines, Magdalena DE SAINT-JEAN est victorieuse devant Sylvie CORDES (Cyclo Sport Cavaillon) et Amandine MARTIN (CV Pernes).

Retrouvez le classement du parcours de 130 km, de 105 km et de 75 km.



    


Actualités     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009