Vous n'êtes pas identifié(e).

  • |

#1 10-09-2012 21:20:05

fred1383
Administrateur
Lieu : Pourrières
Inscription : 14-12-2008
Messages : 49

L'Alpigap 2012

Pour sa 16° édition, l'Alpigap reprenait en grande partie le tracé de ces 2 dernières années, avec quelques petites modifications toutefois.
Au départ de l'hôtel Pavillon Carina à Gap, la route qui s'élève en direction de Veynes permet de se mettre rapidement (voir trop rapidement pour certains) dans le rythme.
A La Freissinouse, le parcours prend la direction du lac de Pelleautier quasiment à sec, du col du Villar (1039 m) et de Sigoyer, avec en toile de fond la remarquable montagne de Céüse.
Suivent la montée vers le col de Foureyssasse (1042 m) avant de basculer vers le village de Lardier-et-Valença et une belle vue sur la vallée de la Durance, la traversée des communes de Vitrolles, de Barcillonnette et d'Esparron avant d'atteindre le col d'Espreaux (1172 m).
Une belle descente mène alors à Châteauneuf-d'Oze avant de monter à nouveau (col des Verniers, 1042 m) et de redescendre à Saint-Auban-d'Oze, puis de remonter encore (ascension du col de la Bachassette, 940 m) avant de glisser vers Veynes, lieu du premier ravitaillement. C'est quasiment une partie de montagnes russes.
Direction alors le Dévoluy avec le col du Festre (1442 m), le col de Rioupes (1429 m) avant d'atteindre le 2° ravitaillement à Saint-Etienne de Dévoluy et de débuter le l'ascension du point culminant du parcours, le col du Noyer (1664 m) qui permet de basculer dans le Champsaur.
Descente vers Le Noyer, Poligny et Saint-Bonnet-en-Champsaur, les parcours de 128 km et de 160 km s'étant séparés peu de temps auparavant.
Le parcours de 160 remonte alors vers la commune de Saint-Michel-de-Chaillol avant de resdescendre vers Chabottes et de se diriger vers le dernier ravitaillement installé à Pont-du-Fossé sur la commune de Saint-Jean-Saint-Nicolas.
La dernière difficulté notable se présente alors avec la montée vers Saint-Léger-les-Mélèzes et Ancelle.
Le col de Manse marque les derniers efforts avant de se laisser glisser par une longue et belle descente vers Gap, et de découvrir la nouvelle arrivée de l'Alpigap.
Il ne reste alors "plus" qu'à se hisser sur les hauteurs de Gap, en direction du Clot de Charance, et ensuite de finir en descente vers la ligne d'arrivée.
Parmi les nouveautés, une formule randonnée a été instaurée pour les parcours de 72 km et de 128 km. On peut se demander de l'utilité d'une telle formule pour le 128 km puisque d'un point de vue pratique, l'organisation est telle que les cyclistes se mêlent aux cyclistes ayant opté pour la formule chronométrée. Le nombre d'inscrits est d'ailleurs resté très limité (11 inscrits).
Après l'arrivée, la douche à l'hôtel Pavillon Carina et le repas servi au restaurant de ce même hôtel sont des prestations rares sur les cyclosportives, qui font quelque part de l'Alpigap une cyclosportive à part qui mériterait une participation bien plus importante.
Mais peut être que la date de ce 2° week-end de septembre, alors que les vacances sont finies pour la plupart, que la rentrée scolaire a eu lieu avec les achats à faire de début de rentrée, n'est peut être pas un élément favorable.

Hors ligne