Vous n'êtes pas identifié(e).

  • |

#1 26-04-2009 08:36:29

fred1383
Administrateur
Lieu : Pourrières
Inscription : 14-12-2008
Messages : 49

La Louis Caput 2009

La cyclo la Louis Caput porte le nom de l'ancien coureur professionnel (1921-1985) qui fut notamment champion de France en 1946, vainqueur de Paris-Tour en 1948, vainqueur de 2 étapes du tour de France, quelques belles places d'honneur dans les classiques et 9 participations au tour de France.
L'épreuve a été marquée cette année par le décès d'un participant âgé de 64 ans, licencié au CS Pierrefeu, qui s'est effondré après le col de la Sine, victime vraisemblablement d'un malaise cardiaque.
Entre pure épreuve cyclosportive et randonnée, la Louis Caput est une bien belle épreuve : belle par les paysages (montagnes, vallées, gorges, villages perchés,...) et belle par le profil proposé. Avec un prix attractif (10 euros !), vous avez droit à des ravitos bien garnis et en plus votre photo gratuite (!) à l'arrivée.
Le départ se fait depuis Villeneuve-Loubet, avec au choix un parcours de 100 km (1815 m de dénivelé) ou de 150 km (2720 m de dénivelée).
En passant par La Colle-sur-Loup, Saint-Paul puis Vence, la route s'élève progressivement. Puis à Vence, c'est le début à proprement parler du col de Vence, avec près de 10 km d'ascension et 640 mètres de dénivelé pour atteindre le sommet du col à 963 m d'altitude. Au fur et à mesure que l'on s'élève, la côte se détache au loin ; le ciel est un peu voilé, mais le météo sera clémente toute la journée.
coursegoules.jpgUne petite descente et portion roulante nous amène à l'approche du village de Coursegoules, lieu de séparation des 2 parcours.
Le grand parcours se poursuit alors vers Bézaudun-les-Alpes et Bouyon avec une belle et longue descente. Au loin, les montagnes du Mercantour sont très enneigées, ce qui assez rare à cette période de l'année pour être signalé. En contrebas, le vue est vertigineuse sur la vallée.
Après Bouyon, direction les magnifiques villages perchés des Ferres et de Conségudes, puis Roquestéron. Sur cette partie en descente, la route est très étroite et sinueuse. Les groupes descendent à vive allure sans prendre souvent toutes les précautions d'usage en cas de présence d'usager de la route en sens inverse. Il faut alors parfois choisir entre suivre son groupe coûte que coûte (mais à quoi bon ?) ou alors lever un peu le pied et jouer la prudence.
Il reste alors plus de 100 km et de beaux cols encore à gravir, l'occasion de rattraper les imprudents et inconscients des descentes.
Au sortir de Roquesteron, une petite bosse de quelques kilomètres permet de donner un avant-goût de la suite. La premier ravitaillement à Aiglun approche alors doucement, avant de passer à côté de la spectaculaire clue d'Aiglun puis d'enchaîner sur le col de Pinpinier (1130 mètres d'altitude) avec une ascension longue de près de 13 km pour environ 600 mètres de dénivelée. Un faux-plat montant fait alors la transition avant le col de Bleine (1439 m), dernière difficulté majeure du parcours.
L'ascension du col de Bleine se fait avec des restes de plaques de neige encore présentes sur le bas côté. La montée du col de Castellaras, qui suit la descente du col de Bleine, n'est pas très dure en elle-même mais celle-ci doit s'effectuer contre un vent de face important.
A l'approche du plateau de Caussols, il est conseillé de se retrouver en groupe pour affronter le vent de face, comme bien souvent. Le col de l'Ecre marque la fin de ce plateau, et on bascule alors dans une longue descente, en direction du spectaculaire village perché de Gourdon.
Les 20 derniers kilomètres, via le Rouret et Roquefort-les-Pins, permettent de retrouver la civilisation ; fini les routes quasi-desertes ; il faut alors composer avec une circulation notable, ce qui ne constitue pas la partie la plus agréable, cela va sans dire.
A l'arrivée, un ravito (plus maigre que les années précédentes ?) permet de reprendre quelques forces. Les diplômes sont comme toujours remis de façon "artisanale", avec écriture à la main du nom et du temps, ce qui peut parfois être un peu long. De nombreux petits lots de tombola : Tshirt, chaussettes, sacs,...
Notons que toutes les féminines ont eu droit à l'arrivée à une rose.

profil_caput.jpg

Hors ligne