Vous n'êtes pas identifié(e).

  • |

#1 06-06-2010 21:49:15

fred1383
Administrateur
Lieu : Pourrières
Inscription : 14-12-2008
Messages : 49

La ventoux Beaumes-de-Venise 2010

Chaud, chaud, chaud. Oui, il a fait chaud sur les routes du Vaucluse. 22°C à l’ombre au départ, une température dépassant rapidement allègrement les 30°C avec des pointes jusqu’à 38°C. Il valait donc mieux bien s’hydrater. Merci aux villages de Saint-Léger-du-Ventoux et d’Aurel pour leurs fontaines d’eau fraiche. Une manière de compenser des ravitaillements insuffisants en nombre et en qualité.
Cette année, le grand parcours retrouvait son circuit mythique, avec 170 km et 3800 m de dénivelé au départ de Beaumes-de-Venise.
bedoin.jpgLes 17 premiers kilomètres permettent de se mettre en jambe en ralliant Bedoin., via Caromb, Modène, Saint-Pierre-de-Vassols et Crillon-le-Brave. Malgré la silhouette du Géant de Provence qui se précise de plus en plus, l’allure est déjà vive.
Bedoin et le virage de Saint-Estève marquent le début de la montée mythique du Mont Ventoux et donc des vrais difficultés. Puis descente vers Malaucène où se trouve le premier ravitaillement et où la chaleur commence à se faire ressentir.
Au travers de champs de cerisiers, le parcours rejoint Veaux puis le col de Veaux où se trouve la bifurcation entre le parcours de 102 km et de 170 km. Le grand parcours contourne alors le Mont Ventoux sur toute sa face Nord et remonte la vallée du Toulourenc. Un régal pour les yeux. Et une accalmie dans les difficultés jusque peu après le village de Reilhanette et la vue au loin de Buis-les-Baronnies en Drôme Provençale, avant une ascension longue de 5 km vers Aurel et sa source d’eau fraiche très prisée. 105 km ont alors été parcourus.
ventoux.jpg Sault, avec ses champs de lavande, n’est plus très loin. Et voila alors une deuxième attaque du Géant de Provence, cette fois-ci sur sa face sud-est, jusqu’au Chalet Reynard. 18 km d’ascension, avec des pourcentages qui n’ont rien d’effrayants : des maximum à 6%, avec le plus souvent des pourcentages de l’ordre de 3-4%. Mais la longueur de l’ascension, la chaleur et les efforts déjà fournis (déjà 2800 m de dénivelé) rendent la montée usante et plus difficile que le profil ne le laisserez supposer.
Le Chalet Reynard, après 130 km et près de 3500 m de dénivelé, c’est enfin la vue du 2° ravitaillement du grand parcours !
dentelles.jpgDescente rapide vers Bedoin pour se diriger alors vers les dentelles de Montmirail avec notamment le col de La Madeleine et le col de la Chaîne, avant de basculer à Suzette vers l’arrivée, avec une route bordée de genêts en fleurs.

Hors ligne