#1 13-09-2009 20:55:16

fred1383
Administrateur
Lieu : Pourrières
Inscription : 14-12-2008
Messages : 49
Site Web

Les Bosses du 13 2009

mont-puget.jpg Les Bosses du 13 est une des cyclosportives de fin de saison, incontournable sur le calendrier. Elle constitue la dernière épreuve du Trophée Label d'Or FFC. Il s'agit cette année de la 15° édition.
Le départ s'effectue comme tous les ans dans le parc scientifique de Luminy, dominé par les 564 m du Mont Puget, à Marseille, aux portes des Calanques (la calanque de Sugiton s'atteint rapidement depuis Luminy).
Le samedi, une randonnée cyclotouriste est proposée. La cyclosportive, elle, se compose de ses 3 habituels parcours : 94 km (1426 m de dénivelé), 136 km (plus de 2000 m de dénivelé) et 164 km (2740 m de dénivelé, soit toujours 300 m de plus que l'habituel dénivelé officiel !).
Le temps est au beau fixe, laissant augurer une belle journée de vélo. L'organisation, elle, est toujours au top : privatisation de la route entre Marseille et Cassis, nombreux motards, très nombreux signaleurs et bénévoles (avec aussi mobilisation de la gendarmerie et de la police), nombreux ravitaillements de qualité, village partenaire sur le site de Luminy, car podium avec ambiance assuré par le speaker,...
Les Bosses du 13, c'est l'assurance d'une superbe journée de vélo, avec de magnifiques parcours dans des paysages de rêve, et cette année encore, cela ne s'est pas démenti.
S'il fallait chercher un point négatif (et oui, faut bien qu'il y en ait), il faudrait chercher du côté du départ, où il n'y a rien de bien nouveau : un sas de prioritaires toujours très impressionnant par le nombre de cyclistes (plusieurs centaines !), dont certains sont rapidement rattrapés après quelques kilomètres ; donc c'est sûr, il y a des prioritaires qui sont là de part leurs performances, mais il y a aussi des "prioritaires" bénéficiaire de "passe-droits". Pourquoi ne pas s'inspirer de certaines autres épreuves : outre le sas de prioritaires, sas de départ par numéros de dossards, attribués en fonction de la date d'inscription ; sas de départ séparés entre les différents parcours,...
Le départ donné, le peloton s'élance à l'assaut du col de la Gineste. Le grand incendie qui s'était arrêté aux portes de Marseille il y a quelques mois marque le paysage des premiers kilomètres.
cassis.jpg Le col de la Gineste (327 m) franchit, les cyclistes s'engouffrent dans la descente rapide en direction de Cassis. Les quelques kilomètres de montée du Pas de Belle-Fille (207 m) permettent de basculer vers La Ciotat avant d'entamer la montée du Grand Caunet (400m) (avec déjà le premier ravitaillement), via Ceyreste.
C'est alors le moment de se trouver un groupe, car plus de 25 km de portions très roulantes jusqu'à Gémenos se profilent. Gémenos, km56, c'est d'ailleurs le point de bifurcation des 3 parcours.
Le parcours de 164 km, qui ne séduit pas le plus grand nombre, bifurque vers le col de l'Espigoulier (728m, soit la plus haute route du département des Bouches-du-Rhône), avec près de 11 km d'ascension à plus de 5% de moyenne pour pénétrer dans le Massif de la Sainte-Baume. Un ravitaillement en bas du col et un autre quelques kilomètres après le sommet, à Plan d'Aups, permettent d'éviter tout phénomène de déshydratation.
Après quelques kilomètres sur le plateau, une descente dans une belle forêt amène les cyclistes à Nans-les-Pins, avant de se diriger vers Saint-Zacharie.
ste-baume.jpg Il est alors temps de refaire route vers le col de l'Espigoulier. Une première montée de 9,2 km à 4,6 % de moyenne, mais avec des pourcentages très irréguliers, nous amène au Plan d'Aups et à son ravitaillement, avant d'entamer un peu plus loin des 3 derniers kilomètres d'ascension du col de l'Espigoulier.
Plus de 10 kilomètres d'une belle descente permet de reprendre quelques forces jusqu'à Gémenos et son ravitaillement, avant d'entamer les 40 derniers kilomètres du parcours.
Le Col de l'Ange (220 m) et la côte des Bastides (330 m) ne sont pas véritablement difficiles, mais les efforts accumulés jusque là se font sentir.
Arrivé à Roquefort-la-Bédoule, un petit détour permet de nous offrir le plaisir d'une petite côte avant de revenir dans cette commune, et de basculer ensuite vers Cassis.
Ah, Cassis. Ca sent bon l'arrivée qui est maintenant à 15 km. Reste à franchir le col de la Gineste, en sens inverse que ce matin. Le début du col est marqué par les pourcentages les plus rudes, jusqu'au dernier ravitaillement. Puis la pente s'adoucit, entrecoupée de portions de faux-plats. Le vent de face qui habituellement est nettement présent n'est heureusement pas très marqué.
Arrivé au sommet de la Gineste, reste alors le plaisir de la descente vers Marseille, avec un magnifique panorama : les Iles du Frioul, le château d'If, le massif des Calanques,...
Pour atteindre la ligne d'arrivée, reste alors à remonter la route au sein du Campus du Luminy.
Un plateau-repas et une pomme (et oui, l'épreuve est organisé par le Vélo Club La Pomme !) permet de reprendre des forces. Et sur la car podium, le speaker fait le show pour la remise des prix des Bosses du 13 et du Trophée Label d'Or.
bosses-du-13.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums