#1 07-09-2009 21:54:02

fred1383
Administrateur
Lieu : Pourrières
Inscription : 14-12-2008
Messages : 49
Site Web

Les Routes du Ventoux 2009

mont-ventoux.jpg
Le Mont Ventoux, épisode 4.
Après la Ventoux-Beaumes-de-Venise, la Tristan Mouric et l'Etape du Tour, voilà donc la 4° cyclosportive de la saison 2009 qui franchit le Géant de Provence.
La 8° édition des Routes du Ventoux s'est déroulée dimanche 6 septembre, au départ de Villes-sur-Auzon, une petite commune du Vaucluse.
Au choix, 151 km et 2900 m de dénivelé ou 101 km et 1950 m de dénivelé. Le grand parcours de 151 km ne fait malheureusement pas recette (moins de 150 cyclistes) puisque la majorité des concurrents sont inscrits sur le parcours de 101 km.
Juste avant le départ de 8h30, un heureux concurrent tiré au sort se voit attribuer un séjour d'une semaine à la station de sport d'hiver de Risoul.
Un magnifique ciel bleu azur laisse augurer une superbe journée de vélo.
Le début du parcours, effectué à allure maîtrisé, nécessite d'être vigilant sur des routes pas toujours très larges mais sur lesquelles comme toujours certains cyclistes n'hésitent pas à remonter vers la tête, en dépassant sur la droite et la gauche, presque dans le fossé.
Les 20 premiers kilomètres qui passent successivement par Flassan, Bedoin, le col de la Madeleine et Malaucène permettent de s'échauffer les jambes, avant les 21 km d'ascension du Mont Ventoux à 7,5 %. A un peu moins de 6 km du sommet, au Mont Serein, se trouve le 1° ravitaillement : eau, boisson énergétique, "pillules" Maxims, oranges, pommes et pain d'épice.
En se rapprochant du sommet, le thermomètre descend, mais la température reste très supportable en tenue estivale, et la descente ne nécessitera aucune précaution vestimentaire. Le mistral, qui peut rendre la descente très dangereuse, n'est heureusement pas vraiment présent. Le mistral a d'ailleurs beaucoup soufflé la veille de l'épreuve, et en ce dimanche, c'est un panorama parfaitement dégagé et magnifique qu'il est possible d'observer l'espace d'un court instant, car il reste de la route à faire.
La descente amène les cyclistes vers Sault où s'effectue la séparation des 2 parcours. A l'approche de Sault, les champs de lavande ont été ramassés, mais quelques effluves s'échappent des producteurs locaux sur le bord de la route.
Pour les courageux des 151 km, direction Aurel avant de pénétrer dans la Drôme Provençale, vers le magnifique village de Montbrun-les-Bains. Le parcours va alors vers le col de Macuègne (1068 m) puis vers le col de l'Homme Mort (1212 m) ; depuis Montbrun-les-Bains, cela représente un peu plus de 600 m de dénivelé sur environ 15 km, et cela représente surtout la dernière véritable difficulté avant les 50 derniers kilomètres, une fois le col de l'Homme Mort franchi.
Peu avant le col de Macuègne, un ravitaillement, avec un panorama splendide sur le Mont Ventoux est le bienvenu.
La descente du col de l'Homme Mort nous amène alors vers le plateau d'Albion. Le vent souffle fort et la faible participation rend difficile la constitution de petits groupes, les cyclistes étant pour une bonne part éparpillés, surtout pour ceux qui ne sont pas aux avant-postes. Le fléchage au sol "RV", bien présent, permet de se souvenir que nous sommes bien sur la cyclo, car les voitures, motos (d'ailleurs y-avait-il des motos sur cette course ?) ou signaleurs se font rares. L'essentiel, pour être positif, c'est que les carrefours "stratégiques" étaient gardés.
Le retour s'effectue en repassant par Sault, puis par Monieux où s'effectue la dernière véritable petite ascension du parcours. Il reste alors un peu plus de 20 km jusqu'à Villes-sur-Auzon, dans le beau décors des gorges de la Nesque, un parcours descendant.
A Villes-sur-Auzon, une ligne d'arrivée confidentielle attend les coureurs, avec relevé manuel des numéros de dossard. Saluons la présence de douches, toujours appréciables. Le repas est constitué d'un plat de pâtes et d'un yaourt. Et un ticket permet d'aller retirer à la cave TerraVentoux, une bouteille de la cuvée Mont Jaune (AOC rouge côtes du Ventoux), en hommage au Tour de France.
Au final, le plaisir est grand de part le beauté du parcours. Mais le sentiment qui peut dominer, fonction de l'appréciation de chacun, est d'avoir participé plutôt à une randonnée cyclotouriste (sans que cela soit péjoratif pour de telles manifestations), qu'à une véritable épreuve cyclosportive, la confidentialité de l'évènement au vu du nombre de participant (moins de 300 participants classés au total) renforçant sans doute cette impression.

Hors ligne

#2 20-06-2010 23:49:58

Vincent
Nouveau membre
Lieu : Oraison
Inscription : 20-06-2010
Messages : 4

Re : Les Routes du Ventoux 2009

Salut,j'ai fais la cyclo sur le parcours 101kms ou j'avais de meilleures jambes et de meilleures sensations ( vu que j'avais monté 8 fois la montagne de Lure ) .Arrivé au 20ème km dans la descente sur Malaucène , j'ai crevé à l'arrière et j'ai perdu 20mn entre le temps de s'arrêter et de repartir . Dans l'ascencion , j'ai remonté des cyclistes jusqu'à 2 kms du sommet et je finis 85 ème en 3h55 .

Dernière modification par Vincent (20-06-2010 23:50:44)

Hors ligne

Pied de page des forums