26-09-2016  Les Bosses de Provence

Pour sa 22° édition, les Bosses du 13 sont devenues les Bosses de Provence. Au-delà de ce changement de nom, ce rendez-vous incontournable en fin de saison cyclosportive a conservé tous les ingrédients qui font son succès depuis de nombreuses années : organisation parfaite, sécurité, convivialité, parcours magnifique, tombola richement dotée,...
Et c'est avec des conditions météorologiques idéales que les presques 2000 cyclistes ont pu parcourir les magnifiques paysages de Provence.
A noter que cette année la plaque de cadre était munie d'un GPS permettant ainsi de suivre l'évolution des concurrents sur les parcours.

Le campus de Luminy situé à la sortie de la ville de Marseille constitue l'environnement idéal pour accueillir cette cyclosportive. Et c'est ici que le départ fictif y est donné afin que chacun puisse accomplir un effort bref et intense pour rejoindre la ligne d'arrivée réelle quelques kilomètres en contrebas, au pied de la Gineste, avec un départ réel une vingtaine de minutes plus tard... Autant dire une curiosité dans le paysage cyclosportif. Car il ne semble pas impossible de faire un départ lancé, cela avait été fait d'ailleurs une année.

Si le début du col de la Gineste offre une magnifique vue sur Marseille avec au loin les îles du Frioul, le paysage devient rapidement désolé et marqué par l'incendie de début septembre qui avait frappé Marseille et menacé les calanques. Une odeur de brûlé s'en échappe encore. Le retour permettra de revoir ces paysages ravagés.
Pas vraiment le temps de s'attarder, car il reste du chemin à parcourir et chacun tente de rallier Cassis aussi vite que possible pour enchaîner avec la montée du Pas de Belle Fille, la descente vers La Ciotat et la montée de grand Caunet par Ceyreste.
L'Espigoulier, plus haut col routier des Bouches-du-Rhône, constitue ensuite la plus sérieuse difficulté, à une reprise pour le parcours de 136 km et ses 2300 m de dénivelé ou à deux reprises pour le parcours de 164 km et ses 2700 m de dénivelé.
Au sein du massif de la Sainte-Baume, les cyclosportifs peuvent admirer au loin la Sainte-Victoire.

Comme toujours le parcours de 94 km est très largement plébiscité avec 1040 cyclistes classés. Le parcours de 136 km a rassemblé 486 cyclosportifs, et, chiffre inquiétant, le grand parcours de 164 km est encore en régression avec seulement 183 cyclosportifs classés !

Sur le parcours de 136 km, c'est un doublé de l'Equipe de France de la Défense avec dans l'ordre Quentin Vanoverschelde et Eddy Le Roux, Pascal Manderon (Team Enedis) complétant le podium.
Magdalena de Saint-Jean (VC La Pommpe) termine 41° du scratch et 1° féminine devant Florence Le Gallic (Le Boulou) et Ludivine Duparcq (AVC Aix-en-Provence).
Sur le parcours de 164 km, Emeric Turcat l'emporte à près de 36 km/h de moyenne devant David David Polveroni (Wilier Triestina) et Stefano Sala.
Du côté des féminines, Manon testou (Team Spoc Nice) devance Martine Petrolini (GPCC 31) et Amélie Devecchi (Patrouille Eco Cyclo).

Retrouvez le classement du parcours de 164 km, de 136 km et de 94 km.

Rendez-vous en 2017 pour le dernier week-end de septembre. 2017, année où Marseille sera la capitale européenne du sport.





    


Actualités     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009