28-09-2015  Les Bosses du 13

La cyclosportive des Bosses du 13 a connu quelques nouveautés pour sa 21° édition. Tout d'abord, la date a été décalée d'une semaine, pour cause de Bol d'or la semaine précédente, au circuit Paul Ricard du Castellet. Ensuite, l'horaire de départ a été un peu retardé, le site d'arrivée a bougé au sein du campus de Luminy, avec la prise du repas au sein du restaurant universitaire de Luminy, la mise en place d'un parc à vélos fermé et gardienné, la création d'une nouvelle catégorie d'âge pour les féminines (60 ans et +).
Le succès des Bosses du 13 ne s'est une nouvelle fois pas démenti, avec près de 300 inscrits en plus et 1844 cyclosportifs classés à l'arrivée sur les 3 distances.
Côté météo, les conditions étaient idéales pour cette finale du Trophée Label d'Or FFC, avec du beau temps, sans grosse chaleur et avec peu de vent.

Le campus de Luminy à Marseille accueillait donc les différents sas de départ, avec la séparation depuis 2012 des sas des deux parcours les plus longs avec les sas du petit parcours.
Nathalie Simon, marraine de l'épreuve, était fidèle au rendez-vous. Un autre invité de marque était aussi présent au départ, avec Jean-Pierre Papin, légendaire Olympien, qui dispose par ailleurs de sa propre cyclosportive à Cluses en Haute-Savoie, au profit de son association "Neuf de Coeur".
Après un départ fictif, c'est à vitesse grand V que chacun rejoint le départ officiel situé au pied de la Gineste. Un mode de départ dont on peut toujours se demander le réel intérêt de faire un sprint sur quelques kilomètres avant de s'arrêter de longues minutes puis de partir enfin.
Le col de la Gineste (par 2 fois), le Grand Caunet, l'Espigoulier (plus haut col routier des Bouches-du-Rhône) et le col de l'Ange suivi des Bastides sont les principales difficultés du moyen et du grand parcours. Des parcours musclés avec au choix 136 km et 2200 mètres de dénivelé ou 164 km et près de 2700 mètres de dénivelé ; des dénivelés supérieurs aux traditionnels chiffres officiels annoncés par l'organisation. Mais quand on aime, on ne compte plus les mètres de dénivelé ! Surtout lorsque Cassis, les falaises de Soubeyrannes ou encore la Sainte-Baume constituent les paysages à admirer. Avec au loin la Sainte-Victoire ou encore le Garlaban.

Le petit parcours de 94 km est toujours très largement plébiscité avec plus de 60% des cyclistes sur cette distance ! Le parcours de 136 km rassemble quant à lui 25% de cyclistes et le grand parcours fait figure de parent (très) pauvre de l'épreuve avec seulement 12% des cyclosportifs sur cette distance. Il faudrait véritablement lancer un concours avec boîte à idées pour donner plus d'intérêt et susciter une participation accrue sur les longues distances, qui sont tout de même les bases originelles du cyclosport.

Sur le parcours de 136 km, c'est un doublé de la Roue d'Or Sanaryenne avec dans l'ordre Dorian Lopez et Fabien Oules, Mickael Couanon (VS Hyérois) complétant le podium. Magdalena de Saint-Jean termine 32° du scratch et 1° féminine devant Sandrine Jeanpetit et Betty Kals (Team Montagnac).
Sur le parcours de 164 km, Florian Hudry (Team Vulco Les Ménuires) l'emporte à plus de 36 km/h de moyenne devant David Devecchi (Patrouille Eco Cyclo) et David Polveroni (Team Scott). Du côté des féminines, Amélie Devecchi (Patrouille Eco Cyclo) devance Elena Ivanova (Patrouille Eco Cyclo) et Mylène Legrand (Cycloteamic).

Retrouvez le classement du parcours de 164 km, de 136 km et de 94 km.

En conclusion, un grand bravo aux organisateurs et un grand merci aux bénévoles pour offrir aux cyclistes une des plus belles cyclosportives françaises.





    


Actualités     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009




Connecté en tant que
Invité