22-09-2014  Les Bosses du 13

La cyclosportive des Bosses du 13 a fêté ses 20 ans cette année, rassemblant 1652 cyclosportifs à l'arrivée.
Une météo idéale a accompagné les cyclistes pour cette finale du Trophée Label d'Or FFC, sur les traditionnels et magnifiques parcours de cette belle épreuve.
Le campus de Luminy à Marseille accueillait les différents sas de départ, avec la séparation depuis 2012 des sas des deux parcours les plus longs avec les sas du petit parcours.
Nathalie Simon, marraine de l'épreuve, était présente, mais également Richard Virenque qui relance la marque CKT (CKT by Virenque) après avoir été ambassadeur de la marque pendant 4 ans. Rémy Di Grégorio était également présent en tant que local de l'épreuve et coureur de l'équipe La Pomme Marseille 13.

Après un départ fictif, c'est à vitesse grand V que chacun rejoint le départ officiel situé au pied de la Gineste. Le col de la Gineste (par 2 fois), le Grand Caunet, l'Espigoulier (plus haut col routier des Bouches-du-Rhône) et le col de l'Ange suivi des Bastides sont les principales difficultés du moyen et du grand parcours. Des parcours musclés avec au choix 136 km et 2200 mètres de dénivelé ou 164 km et près de 2700 mètres de dénivelé ; des dénivelés supérieurs aux traditionnels chiffres officiels annoncés par l'organisation. Mais quand on aime, on ne compte plus les mètres de dénivelé ! Surtout lorsque Cassis, les falaises de Soubeyrannes ou encore la Sainte-Baume constituent les paysages à admirer. Avec au loin la Sainte-Victoire ou encore le Garlaban.

Le petit parcours de 94 km est toujours très largement plébiscité avec 60% des cyclistes sur cette distance. Le parcours de 136 km rassemble quant à lui un peu moins de 30% de cyclistes et le grand parcours fait figure de parent pauvre de l'épreuve avec seulement 12% des cyclosportifs sur cette distance. Avec pour le parcours de 164 km une très nette baisse par rapport à l'année de référence de 2012, et seulement 195 cyclistes classés. Une tendance hélas présente sur d'autres épreuves cyclosportives, à l'encontre des bases originelles des cyclosportives.

Sur le parcours de 136 km, le Sicilien Francesco Di Dio l'emporte devant Quentin Vanoverschelde (Equipe de France de la Défense) et Marcos Martos. Magdalena de Saint-Jean termine 38° du scratch et 1° féminine devant Betty Kals (Team Eco Cylo), Valérie Zunino et Christelle Mosna (CS La Bouilladisse).
Sur le parcours de 164 km, c'est un Néo-Calédonien, Thierry Fondere, qui l'emporte grâce à une participation permise par la grève d'Air France, qui a annulé son vol retour en Nouvelle-Calédonie la veille. Venu en France pour préparer le tour de Nouvelle-Calédonie du 16 au 25 octobre, son séjour prolongé de quelques jours lui a donc offert un très bon entrainement complémentaire. Il l'emporte à plus de 35 km/h de moyenne devant Laurent Debaëne (licencié aussi en Nouvelle-Calédonie au Ouenghi Sports Aventure) et le Martégal Antonin Marecaille. Côté féminines, Laurence Nacio-Casalies (Le Beau Vélo Marseille) devance Elisabeth Petit (Draguignan Triathlon) et Jane Kilmartin (Team Eco Cyclo).

Côté club, la Roue d'Or Sanary devance Léo Lagrane Berre l'Etang et le VTT du Garlaban.

Retrouvez le classement du parcours de 164 km, de 136 km et de 94 km.



    


Actualités     2017     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009