23-09-2011  Humeur Prioritaire

Tout se paie, tout s'achète. Même dans le vélo, sport populaire par essence. Que reste-t-il de populaire dans ce sport ?
Les courses professionnelles, accessibles à tous, gratuitement, sur le bord de la route.
Le cyclotourisme et la pratique du vélo en toute liberté. Même si la course à l'armement pour avoir un beau vélo peut s'avérer onéreux.

Quant au cyclosport, pratique où la course à l'armement du vélo le plus beau et le plus léger est la plus féroce, l'activité n'est pas nécessairement à la portée de tous.
Il y a bien sûr les déplacements qui sont de plus en plus onéreux du fait du coût des énergies fossiles orientées à la hausse (tendance qui continuera à s'accentuer dans les années à venir). Les éventuelles nuits d'hébergement et repas) sur place renchérissent aussi le coût de participation à de telles épreuves. Les coûts d'inscriptions aux cyclosportives sont eux aussi clairement orientés à la hausse ces dernières années. Entre 30 et 40 euros, voila ce qu'il faut débourser pour la majorité des épreuves. Quelques épreuves résistent autour des 25 euros. Et malheureusement, la qualité des prestations et de l'organisation n'est pas toujours corrélée au prix d'inscription.
Ne parlons pas de l'Etape du Tour où le coût des inscriptions est compris entre 75 et 95 euros (prix aléatoire en fonction de la rapidité d'inscription). L'opportunité de faire sur une route entièrement privatisée la même étape qu'une étape du Tour se paie au prix fort, malgré les nombreux sponsors et les coûs élevés que doivent dépenser les exposants sur le village départ.
Ces dernières années se développent les cyclosportives par étape (Tour de l'Ain, Alpes Open Tour, et cette année la Haute Route). Des épreuves élitistes :
- 700 à 1050 euros pour un forfait 5 jours sur l'Alpes Open Tour (hébergement compris),
- 1390 euros pour le tour de l'Ain (avec 4 nuits d'hébergement dans des hôtels 3 étoiles, les mêmes que ceux des coureurs pros, la belle affaire !),
- l'Alpes Open Tour apparaît presque bon marché avec un prix de 690 à 765 euros (hébergement compris) pour un forfait 6 jours (et 435 euros pour ceux qui prennent l'option sans hébergement), A titre de comparaison, un Paris-Nice cyclo coûte "seulement" 1490 euros, pour 10 jours de course, hébergement, repas et assistance compris, et retour en avion à Paris compris !
Tant qu'on est dans les coûts d'inscription, un Paris-Brest-Paris vous en coûtera 105 euros pour vous mesurer aux 1200 km du parcours.

Un nouveau concept vient de faire son apparition. Acheter son dossard prioritaire sur une cyclosportive. Certains épreuves ont déjà une conception un peu curieuse de la notion de prioritaire (700 cyclistes sur environ 3000 au départ des Bosses du 13, soit 1 cycliste sur 4 !).
Un célèbre site cycliste vient de lancer son Club Premium avec trois offres : or, argent et bronze. Pour l'offre Or, vous aurez droit pour 120 euros à différents services, un cuissard et un maillot, et surtout à 3 dossards prioritaires. Pour 60 euros, vous n'aurez droit qu'à 2 dossards prioritaires et pour 30 euros à 1 seul dossard.
Voilà, pour être prioritaire, plus besoin de s'illustrer par de bons résultats sur des cyclosportives, il suffit d'en payer le prix. Bel esprit !
Evidemment, cela va être un argument fort auprès de certaines personnes pour s'inscrire à une telle offre. Le plus drôle, c'est que plus l'offre sera populaire, plus elle perdra de son intérêt. Car plus il y a de prioritaires au départ, et bien moins on est prioritaire en définitive.


    


Actualités     2016     2015     2014     2013     2012     2011     2010     2009




Connecté en tant que
Invité